RadiosRéseauNances

RéseauNances : La radio éclectique par excellence1TopFunRadio : Electro, Hits et nouvelles tendances musicalesArabMusicRadio : Les plus belles chansons arabes, et un tour d'orientBriLuGitRadio : La radio des sons magiquesAllAroundTheWorldMusic radio : la radio qui vous fait faire le tour du mondeFeuVolé radio : La radio des esprits libres et rebellesGuitarHéroRadio: La radio des grands guitaristes


ReseauNances radio



1TopFunRadio



ArabMusicRadio



BriLuGitRadio



AllAroundTheWorldMusic radio



FeuVolé


Guitar Héro radio

L'ouverture d'esprit a sa radio : RéseauNances web-radio

RéseauNances, une radio Radionomy

Les principaux objets de RéseauNances sont :

- La promotion de nouveaux talents
- L'abolition des frontières et la promotion de la diversité culturelle en provoquant des étincelles par le choc des cultures

Elle est soutenue par l'association "Prospérer Ensemble"

Christophe Hénocq

lundi 12 juillet 2010

Lost In Jazz, vainqueur du Challenge 'Talents' RéseauNances T2 2010 nous parle de lui :

Le groupe Lost In Jazz, vainqueur du Challenge 'Talents' RéseauNances du 2ème trimestre 2010, nous en dit un peu plus sur lui (interview exclusive RéseauNances) :

La Composition du Groupe (et un nom isssu de la 'réseaunance' ;-) ):

Le groupe se compose de Cécile Scholl à la voix et à la composition, et d’Oxade à la composition, et au reste :).
Nous avons démarré ce projet en 2005, qui a d'abord porté le nom de Black Out. Nous voulions nous appeler Amnesia, mais ce nom était déjà pris, nous avions donc opté pour un nom abordant la même idée, et Black Out correspondait tout à fait. Avec le temps on s'est rendu compte que le public, à la lecture de ce nom, pensaient que nous étions un groupe de métal.
Nous avons donc changé de nom : j'ai demandé à des internautes un coup de main, et sur Yahoo answers, quelqu'un (son pseudo : Spyke) nous a gentiment proposé ce nom, Lost In Jazz, que nous avons gardé depuis !

Le Style et les influences musicales :

Nous continuons notre chemin sur la voie de la fusion entre le trip hop et le jazz... Nous avons comme références des groupes tels que Massive Attack, Emilie Simon, Björk, Archive, Morcheeba, et j'en passe.
Concrètement, la musique de Lost In Jazz est le résultat d'un combat entre nos influences et nos envies : Cécile ayant une formation Jazz, Oxade venant du milieu métal...
Concrètement, nous composons nos titres ensemble, les textes peuvent être écrits par nous deux, par l'un de nous deux. Une fois le titre composé, nous procédons à l'enregistrement des voix, puis Oxade travaille sur le son (toute la post production, du mix au mastering).

Le Parcours du groupe, la scène :

Oxade compose depuis qu'il a 7 ans, et est monté sur scène pour la première fois à 12 ans. Ca c'est intensifié pendant plusieurs années à partir de 18 ans. Ses "vraies" premières scènes il les partage avec Greg Kozo (bassiste, un des deux membres du groupe "Make The Girl Dance") et Adrien Hubert (batteur) lors de plusieurs formations qu'ils partageront pendant plusieurs années (du rock à la variété funky, jusqu'à la fusion...). Son dernier groupe, Prone (métal-fusion), dans lequel il officiait en temps que chanteur, auteur et producteur sonore, a eu pas mal de chroniques sur internet, deux interviews radio et plusieurs articles dans la presse musicale. Après avoir quitté ce groupe, il a commencé cette collaboration avec Cécile, et ça fait 5 ans que ça dure !

Cécile est une autodidacte tout comme Oxade. Formation de piano classique pendant plus de 10 ans, elle écrit et chante dans son coin sans se montrer. A la suite d’un pari personnel, elle prend son courage à deux mains et pousse la porte d’un cours de chant où elle prend peu à peu confiance en elle. La rencontre avec Oxade sera déterminante puisque elle sort enfin de l’ombre pour assumer pleinement ses influences, sa voix et ses textes. Après une première (mini) scène partagée avec la harpiste Margot Varret, Cécile franchit une nouvelle étape et se sent enfin prête pour les concerts.

Leur point de vue sur la création actuelle, la transformation des modes de diffusion et commercialisation de la musique (crise du disque, hadopi, internet, nouveaux modèles, ….) :

Cécile & Oxade : le débat est énorme... Ceci dit, il existe un vivier de réels talents en France, non signés, qui mériteraient d'être présentés au grand public, à l'instar d'un groupe que je connais : VS (entre le rock et le trip hop je dirais), mais entre la crise du disque (nous pourrions appeler ça "incapacité des acteurs majeurs de l'industrie à s'adapter aux nouveaux canaux de communication" ou encore "absence de volonté de faire évoluer les canaux de communication en adéquation avec les nouveaux médias"), et la frilosité flagrante des maisons de disques françaises depuis longtemps, si aujourd'hui nous voyons 3 nouveaux artistes français par an, c'est déjà bien. Mais en réalité, ce n'est vraiment pas assez !!!

Leur actualité du moment :

L'actualité du groupe est assez "chargée" en ce moment ! Nous travaillons actuellement à la composition et l'enregistrement du second opus (le premier, "Amnesia" est en vente sous forme numérique sur les plus grosses plateformes de téléchargement légal comme amazon, la fnac ou encore itunes) que l'on souhaite plus lourd, plus énergique, un peu plus taillé pour la scène (je reviendrais plus loin sur ce point). Nous préparons également plusieurs shootings avec plusieurs photographes différents, pour proposer une déclinaison de plusieurs univers visuels pour une même ambiance musicale.

A suivre aussi le tournage du clip de la chanson "Next Time", titre choisi par nos fans, même si issue du premier album numérique. Il y a peu de temps nous avons partagé une scène avec la harpiste Margot Varret, c'était une belle réussite :)

Pour finir, depuis quelques jours nous avons enfin un site digne de ce nom : www.lostinjazz.com 

- Et côté matos ?
Nous travaillons avec un ordinateur :) Concrètement un PC "solide" avec les logiciels reason, sonar, et un grand nombre de plug-ins. Nous avons très récemment investi dans du matériel dans le but de se tourner aussi vers la scène. Lorsque nous maîtriserons ces nouveaux outils, nous nous proposerons à jouer sur scène...

A très bientôt donc, et merci à Lost In Jazz pour cette interview !

1 commentaire:

Yann Samuel a dit…

Il est vrai que la quantité de nouveaux artistes sortant a l´année en France est tres limité, j´espere profondement que ce type de concours servent reelement de tremplin aux nouveaux talents.
LOST IN JAZZ, je vous souhaite que du bon dans votre carriere d´artiste...
A bientot sur scene...

 
radio